MEUNG-SUR-LOIRE

CONTACTS :

Président :

Jacques PIERRE-FRANCOIS – Tel : 02 38 44 35 19 – Mail : jacques.pierre-francois@wanadoo.fr

Secrétaires : 

Simone BORDIER – Tel : 02 38 44 25 80 – Mail : sbordier20@sfr.fr

Jacques DUBOC – Tel : 09 51 64 67 44 – Mail : jacduboc@free.fr

Trésorière : 

Eliane MARTEAU – Tel : 02 38 44 40 02 – Mail : marteau.eliane@orange.fr

PRÉSENTATION :

Repas début d’année, cours de taille, art floral (5 sessions adultes – 5 sessions enfants), une conférence, une à deux visites de jardins, forum des associations à Meung sur Loire, art floral dans une école pour Noël, réunion annuelle d’information.


ACTIVITÉS 2021

Septembre : forum des associations

Septembre : visite d’une journée en co-voiturage

Octobre : art floral d’automne

17 décembre : réunion annuelle d’information

Décembre : art floral de Noël au profit d’une école

22 ou 23 décembre : art floral de Noël


Article de la République du Centre du 10 juillet 2021


Dans le secteur de Meung sur Loire, trois jardins :

Le jardin de Roquelin :

Ouvert de 10h00 à 18h00 (Tarif : 6€ pour les adultes, gratuit pour les moins de 18 ans).

 Sur 1 ha, au fil d’allées engazonnées, ce jardin vous plonge dans une atmosphère d’inspiration anglaise où vous pouvez admirer plus de 450 variétés de roses anciennes entremêlées à des vivaces et arbustes d’ornement. Irrésistible ! Site d’excellence de la Route de la Rose du Loiret.

Le jardin arboretum des Ilex :

Ouvert de 14h00 à 18h00 (Tarif : 7€ pour les adultes, gratuit pour les moins de 18 ans).

L’arboretum rassemble 500 espèces – hybrides et cultivars – de houx s’épanouissant au cœur de 130 variétés d’astilbes, 250 de clématites, 150 hémérocalles, 150 hostas et 80 d’érables ainsi que des arbres et arbustes botaniques.

Le jardin de la Folie Hubert : 

Ouvert les samedis et dimanches de 10h00 à 18h00 (Tarif : 6€ | Gratuit pour -18ans | Réservation recommandée – contact@lafoliehubert.com). Ce tout nouveau jardin est situé au 41 route des marais à Meung.

Au fil de votre balade dans ce parc de 2 hectares, vous pourrez découvrir des arbres tricentenaires, des bassins d’eau des Mauves, mais aussi des jardins présentant des collections de fuchsias, d’orchidées, de cactées, de plantes méditerranéennes et quelques surprises…



Article de la République du Centre du 14 février 2021


Cours de taille du samedi 7 mars 2020

C’est par un temps printanier, contrastant avec la météo tourmentée des jours précédents, que s’est déroulée la séance de taille organisée par la section SHOL de Meung-sur-Loire avec son animateur très apprécié, Pierre Le Jardinier.

Un rappel des règles générales : la taille permet la pérennité des arbres et arbustes par un renouvellement du bois et un éclaircissement qui favorise l’aération nécessaire à la prévention des maladies. L’élimination des tiges de gros diamètre sera l’un des fils conducteurs, la suppression des branches dirigées vers le centre de la plante satisfera la deuxième règle.

Les hortensias font l’objet des premières attentions de Pierre Le Jardinier. La taille s’opère sur les branches qui ont fleuri ; un tiers de ces branches sera éliminé au ras du sol, pour le reste la hauteur de coupe dépendra du souhait d’obtenir une forme basse ou un port élevé. Attention de bien conserver un œil minimum ! La présence d’un bourgeon floral terminal sur une jeune tige convainc de la préserver…

 Les hortensias font l’objet des premières attentions de Pierre Le Jardinier

Des plantes odorantes suivront.

Une bordure de Pérovskia, dont la détermination fut le sujet d’une vive sollicitation de l’appli PlantNet (!). Tailler à deux ou trois yeux du pied les branches qui ont porté des fleurs, et bien nettoyer la touffe pour «couper l’alimentation des limaces». Un adage qu’il n’est pas inutile de répéter : floraison d’été, taille en mars – floraison de printemps, taille sitôt la floraison…

Un arbre à curry (Helichrysum italicum, famille des Astéracées) et un romarin connurent des traitements semblables : branches extérieures éliminées au plus près du sol pour éviter un futur  développement en hauteur, et milieu de la touffe conservé. La suppression d’une branche trop longue sur deux, chaque année, assurera un développement harmonieux de l’ensemble. Ne jamais procéder à une coupe rase dont la conséquence serait une montée de sève importante qui ne manquerait pas de faire mourir la plante.

La majestueuse lavande, tortueuse et en partie dénudée, subit un allègement par la coupe du bois trop vieux et profita d’un rajeunissement programmé par la section des bouts de branches qui provoquera leur ramification.

Et puis des plantes diverses attendent leur tour…

Pour chaque branche de la vigne palissée une décision à prendre selon son orientation : taille à environ trois yeux, le dernier nécessairement dirigé vers l’extérieur, ou palissage pour gérer son développement.

Pour chaque branche de la vigne palissée, une décision à prendre selon son orientation

Buddleia, «l’arbre aux papillons». Il est réduit à sa base pour revenir sur du nouveau bois ; une cerne discrète annonce l’apparition d’un œil sur le vieux bois.

Couper les tiges d’un bananier à un mètre du sol. Celles qui ont donné des fruits mourront.

Pommier en espalier : commencer à couper le haut, là où la sève s’en va, sinon elle manquera aux branches basses ce qui conduira à du bois mort. Pour un pommier en forme libre, faire la différence entre taille de formation et taille de fruit, la première contrariera nécessairement l’autre.

Pommier en espalier : commencer à couper le haut

Le rosier Rugosa termine la liste ; mieux vaut être bien équipé pour affronter ses aiguillons ! Sa nature envahissante mérite une coupe basse.

Belle matinée, au plus près de la nature, pendant laquelle nous avons tous profité des conseils de Pierre Le Jardinier, de son ton toujours égal et de son humour sans pareil : qui penserait à circuler en vélo sur les branches horizontales d’un espalier ou de se reposer sur une chaise au centre parfaitement dégagé d’un arbre de plein-vent ?…

Cette rencontre conviviale se termine par un pot d’amitié accompagné d’excellents petits fours salés et sucrés, préparés par les charmants et accueillants propriétaires des lieux.


Ce 13 février, la section de Meung-sur-Loire a organisé deux sessions d’art floral, une pour les enfants dans l’après-midi, et notre traditionnelle session de la Saint Valentin le soir pour les adultes.

Neuf jeunes et neuf Valentine se sont succédé pour confectionner des compositions selon des modèles préparés par Didier Gauguin.

 

La composition de nos jeunes…

…et celle de nos Valentine !